Tuk-tuk ! les taxis à trois roues Thailandais

ISSAN EN THAILANDE

www.issan-en-thailande.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile
Horloge
Derniers sujets
» Thaïlande : Pur Isan ! La page facebook de รักษ์อีสาน รักบ้านเกิด* (4)
Ven 7 Aoû - 1:10 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (13). มรสุม
Ven 31 Juil - 1:50 par jeffdepangkhan

» Prik part en vacances ?* Autour de "Un os dans le riz", épisode 2 !
Ven 24 Juil - 5:07 par jeffdepangkhan

» Thaïlande - Isan : À Ban Pangkhan, le jour où...
Sam 18 Juil - 8:52 par jeffdepangkhan

» Thaïlande - Isan : Quand Ban Pangkhan se met sur son 31 !
Mer 15 Juil - 12:56 par jeffdepangkhan

» Thaïlande, Isan : autour de Ban Pheang sur les rives du Mékong.
Mer 8 Juil - 7:22 par jeffdepangkhan

» Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Autour de "Un os dans le riz".
Mer 1 Juil - 23:28 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (12). Moitié de mousson ?
Mer 1 Juil - 2:45 par jeffdepangkhan

» Concours de chants d'oiseaux.
Mar 23 Juin - 17:59 par emmy

» La gazette de Ban Pangkhan (30). Du 14/04 au 10/06/2015.
Mer 10 Juin - 6:01 par jeffdepangkhan

» Thaïlande – Le Fawn Thaï
Dim 7 Juin - 11:25 par emmy

» Khon et Lakhon de Thailande /Danses Traditionnelle Thaïlandaise
Dim 7 Juin - 11:21 par emmy

» Phuket-sur-Seine, le quartier français thaïlandais en plein essor
Dim 7 Juin - 9:30 par emmy

» Thaïlande. La mode controversée des tatouages sacrés
Dim 7 Juin - 9:24 par emmy

»  La Fête anime une dernière fois Bangkok du 3 au 20 juin
Dim 7 Juin - 8:14 par emmy

» SECRETS DU GRAND MEKONG
Dim 7 Juin - 8:09 par emmy

»  Une nouvelle espèce découverte chaque semaine dans le Grand Mékong
Dim 7 Juin - 8:03 par emmy

» la street food
Dim 7 Juin - 7:36 par emmy

» Les tatouages sacrés thaïlandais ont la cote chez les étrangers
Dim 7 Juin - 6:09 par emmy

» Maison en teck
Dim 7 Juin - 6:06 par emmy

» La gazette du web en vrac (11). Et la mousson ?
Dim 31 Mai - 1:56 par jeffdepangkhan

» Thaïlande : Pur Isan ! La page facebook de รักษ์อีสาน รักบ้านเกิด* (3)
Sam 23 Mai - 12:03 par jeffdepangkhan

» "Un os dans le riz" : La parution !
Ven 15 Mai - 13:03 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (10). *37.2°C, ça chauffe !
Mer 13 Mai - 1:51 par jeffdepangkhan

» Hors des Sentiers Battus avec le Grand Gang des Verts de Thaïlande!
Sam 25 Avr - 15:03 par emmy

BATH VS EUROS
Notre Forum est Eco ^^
bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!
Mes Liens

      

liens partenaires


 

  
 

  
  



vivre

referencement gratuit

Flashmonde.fr

Zikyo.com - Annuaire djeuns ado


Annuaire Virtuel

Référencement gratuit

Vikaero.com - Annuaire généraliste


Site Thailande
Compteur de Visites
Mots-clés
traditionnelle thailandaise maison
Votre IP
prix metre carré


Partagez | 
 

 Tuk-tuk ! les taxis à trois roues Thailandais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emmy
Boss
Boss
avatar

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Tuk-tuk ! les taxis à trois roues Thailandais   Ven 22 Mar - 8:22

Un peu d'histoire

La première apparition du vélo-taxi date de la seconde guerre mondiale. Peu de gens pouvaient se permettre d'avoir une voiture, en raison du prix élevé de l'essence à cette époque.

C'est Fidèle Outterick, alors âgé de 32 ans, qui est à l'origine de cette ingénieuse invention, puisqu'il est le premier à avoir transformé un vélo en taxi en 1940. En combinant les caractéristiques d'une moto et d'un vélo, il obtient une première version des tuk-tuk.

Chacun s'est alors mis à fabriquer son vélo-taxi, avec ses moyens. Les vélos taxi étaient à l'époque de qualités variées, et plus ou moins sophistiqués. Ainsi, certains étaient juste des vélos « classiques » auxquels étaient attachés une petite remorque, avec quelques coussins en guise de banc pour s'asseoir. D'autres, étaient entièrement recouverts de toile en plastique en vue des intempéries, et avaient déjà l'aspect des vélos taxis de maintenant.

Dès 1941, des courses de vélos-taxis ont vu le jour à Paris, sur la butte Montmartre, et sont rapidement devenues très populaires.

Suit une période d'essor jusqu'en 1950, époque à laquelle ces véhicules ont commencé à disparaître progressivement.
C'est à cette époque qu'ils se sont déplacés vers l'Asie, où sont nés les rickshaw, sensiblement similaires, avant de réapparaître en Europe il y a une dizaine d'années.

Réapparu en France, à Lyon en 2003, le vélo tricycle a trouvé sa place dans la capitale depuis 2007.

L'un des facteurs importants de son développement en France a été la décision prise en 2008 de faire de Perpignan une ville "écologique" pour 2015.

Ce mode de transport n'est pas polluant, et s'aligne donc dans la "green tendance" actuelle ! En y regardant de près, le vélo taxi n'est qu'une copie du traditionnel tuk tuk thaïlandais, ce drôle de taxi composé d'un avant de scooter et d'une carriole à l'arrière, que l'on retrouve maintenant dans la majorité des pays d'Asie du Sud-Est. La plupart des tuk tuk sont motorisés. Le vélo taxi, quant à lui, s'inspire des tuk tuk à pédales (pedicab), bien que certains aient une assistance électrique pour les montées. Il est donc facilement comparable au rickshaw indien, vélo à carriole non motorisé, destiné au transport de personnes et de marchandises.

Dans le Bangkok du XVIIIème siècle, on circulait à pied, on empruntait les canaux ou les rickshaws tirés à bras d'homme que les Thaï appelaient les véhicules chinois. Au tout début du XXème siècle, ce moyen de locomotion a été détrôné par le triporteur à pédales. Celui-ci, après la Seconde Guerre mondiale, s'est enrichi d'un moteur à deux temps de fabrication japonaise, fort économique. Il devint tout naturellement, par la grâce de l'onomatopée, le tuk-tuk.

Ces petits taxis à trois roues, qui font un bruit du diable, dégagent une fumée bleuâtre, malgré le fait qu'ils fonctionnent au GPL, plus propre que le diesel ou l'essence. Depuis des années, d'aucuns s'évertuent à les faire interdire. Les autorités municipales de Bangkok ont, semble t-il, tenter d'arrêter la fabrication. Toujours est-il que l'on continue d'être accueilli à Bangkok par une nuée de tuk-tuks flambants neufs. En fait, il s'agit là, avant tout, d'un problème moral. On ne peut oublier que ces chauffeurs, immigrés pauvres du Nord-est, n'ont guère les moyens de louer une voiture japonaise plus silencieuse et moins polluante.

Le tuk-tuk (en thaï « ตุ๊กตุ๊ก » ou « ตุ๊กๆ », prononciation : touk touk) est un tricycle motorisé thailandais servant généralement de taxi. Il est constitué d'un avant de scooter, sur une roue, avec guidon, prolongé d'une « carriole » recouverte d'une capote, sur deux roues, dans laquelle s'assoient les passagers. Il y a en général de la place pour trois adultes.

Le moteur est de faible cylindrée, comparable à ceux équipant les petits deux-roues tels que les scooters.
Ces tricycles, taxis bon marché, sillonnent la plupart des villes du pays et les zones touristiques du sud. Version motorisée du rickshaw indien, le tuk-tuk existe sous ce nom dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, comme le Cambodge (où il est appelé également Tuk-tuk ទុកទុក, mais aussi "Reumok" រ៉ឺមុក, qui vient du mot français "remorque", ou encore Kangbei កង់បី ; le nom "tuktuk" est déconseillé par le Ministère cambodgien du tourisme qui préfère le mot "reumok"1) le Laos ou le Viêt Nam. On en trouve également en Inde, au Sri Lanka, au Kenya, au Guatemala, au Pérou, en Égypte ,en Algerie et même au Royaume-Uni.


Tuk Tuk à Bangkok


Dans sa version non motorisée (rickshaw), le conducteur est installé à l'avant sur une bicyclette dont les haubans et la roue arrière sont remplacés par un châssis avec une paire de roues latérales. Il pilote l'engin avec le guidon et les freins, et dispose éventuellement de manettes de changement de vitesses. Il fournit également l'énergie motrice en agissant sur les pédales ; une chaîne assure la transmission entre le pédalier et l'axe des roues arrière sur le même principe que pour un vélo. La version khmère se présente sous la forme d'un attelage tiré par une motocylette tractant une remorque.


Un tricycle à Dumaguete (Philippines).

Dans sa version motorisée, la partie avant est construite à partir d'une moto ou d'un scooter ; le moteur est un 2-temps en général. En pratique, la construction de ces engins fait maintenant l'objet d'une conception spécifique et leur production est industrialisée. La plupart des autorickshaws sont équipés d'une carrosserie sans portes avec pare-brise, protégeant ainsi le conducteur en plus des passagers.

insolite en 2010 en Thaïlande : un ingénieur tente de lancer le tuk-tuk solaire




Le tuk-tuk est l’un des modes de transport les plus symboliques de la Thaïlande. Mais ce triporteur bien connu des touristes et de la population locale pollue énormément. Un ingénieur de l’armée de l’air a donc eu l’idée d’en concevoir un fonctionnant à l'énergie solaire.

Thaïlande, tuk-tuk, énergies renouvelables, énergie solaire, panneaux solaires, pollution
« C'est vraiment bien, facile à conduire, tout en douceur et silencieux. Tout le monde va vouloir le conduire », assure Morakot Charnsomruad, qui tente actuellement de commercialiser son tuk-tuk solaire. A Bangkok on compte près de 8 000 conducteurs de tuk-tuk.

Le véhicule solaire de Morakot Charnsomruad est équipé d’une batterie alimentée par des panneaux solaires montés sur le toit. Son tuk-tuk vert atteint les 60 km/h et dispose d’une autonomie de 80 kilomètres.

« Les tuks-tuks peuvent être les pionniers d'un système de transport plus efficace et plus sain à Bangkok et dans le reste du pays », estime Tara Buakamsri, militante de Greenpeace. Mais rien n’est encore gagné. Le gouvernement a gelé depuis 2008 la distribution de licences de tuks-tuks.

source :
-http://www.developpementdurable.com
-http://fr.wikipedia.org
-http://montransport.com

_________________
sunny exigez le succès comme un droit, soyez ce que vous voulez être.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tuk-tuk ! les taxis à trois roues Thailandais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un trois roues Morgan pour Baboon dans le 91
» Moto à trois roues.
» kart 3 roues [Terminé]
» permis scooter 3 roues
» HONDA - BIENTOT UNE MOTO A TROIS ROUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISSAN EN THAILANDE :: Thailande :: Histoires Siamoise :: généralité sur la Thaïlande !-
Sauter vers: