La maison thaïlandaise traditionnelle

ISSAN EN THAILANDE

www.issan-en-thailande.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile Veuillez vous inscrire pour avoir accès à toutes les rubriques du forum Smile
Horloge
Derniers sujets
» Thaïlande : Pur Isan ! La page facebook de รักษ์อีสาน รักบ้านเกิด* (4)
Ven 7 Aoû - 1:10 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (13). มรสุม
Ven 31 Juil - 1:50 par jeffdepangkhan

» Prik part en vacances ?* Autour de "Un os dans le riz", épisode 2 !
Ven 24 Juil - 5:07 par jeffdepangkhan

» Thaïlande - Isan : À Ban Pangkhan, le jour où...
Sam 18 Juil - 8:52 par jeffdepangkhan

» Thaïlande - Isan : Quand Ban Pangkhan se met sur son 31 !
Mer 15 Juil - 12:56 par jeffdepangkhan

» Thaïlande, Isan : autour de Ban Pheang sur les rives du Mékong.
Mer 8 Juil - 7:22 par jeffdepangkhan

» Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Autour de "Un os dans le riz".
Mer 1 Juil - 23:28 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (12). Moitié de mousson ?
Mer 1 Juil - 2:45 par jeffdepangkhan

» Concours de chants d'oiseaux.
Mar 23 Juin - 17:59 par emmy

» La gazette de Ban Pangkhan (30). Du 14/04 au 10/06/2015.
Mer 10 Juin - 6:01 par jeffdepangkhan

» Thaïlande – Le Fawn Thaï
Dim 7 Juin - 11:25 par emmy

» Khon et Lakhon de Thailande /Danses Traditionnelle Thaïlandaise
Dim 7 Juin - 11:21 par emmy

» Phuket-sur-Seine, le quartier français thaïlandais en plein essor
Dim 7 Juin - 9:30 par emmy

» Thaïlande. La mode controversée des tatouages sacrés
Dim 7 Juin - 9:24 par emmy

»  La Fête anime une dernière fois Bangkok du 3 au 20 juin
Dim 7 Juin - 8:14 par emmy

» SECRETS DU GRAND MEKONG
Dim 7 Juin - 8:09 par emmy

»  Une nouvelle espèce découverte chaque semaine dans le Grand Mékong
Dim 7 Juin - 8:03 par emmy

» la street food
Dim 7 Juin - 7:36 par emmy

» Les tatouages sacrés thaïlandais ont la cote chez les étrangers
Dim 7 Juin - 6:09 par emmy

» Maison en teck
Dim 7 Juin - 6:06 par emmy

» La gazette du web en vrac (11). Et la mousson ?
Dim 31 Mai - 1:56 par jeffdepangkhan

» Thaïlande : Pur Isan ! La page facebook de รักษ์อีสาน รักบ้านเกิด* (3)
Sam 23 Mai - 12:03 par jeffdepangkhan

» "Un os dans le riz" : La parution !
Ven 15 Mai - 13:03 par jeffdepangkhan

» La gazette du web en vrac (10). *37.2°C, ça chauffe !
Mer 13 Mai - 1:51 par jeffdepangkhan

» Hors des Sentiers Battus avec le Grand Gang des Verts de Thaïlande!
Sam 25 Avr - 15:03 par emmy

BATH VS EUROS
Notre Forum est Eco ^^
bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!
Mes Liens

      

liens partenaires


 

  
 

  
  



vivre

referencement gratuit

Flashmonde.fr

Zikyo.com - Annuaire djeuns ado


Annuaire Virtuel

Référencement gratuit

Vikaero.com - Annuaire généraliste


Site Thailande
Compteur de Visites
Mots-clés
traditionnelle maison thailandaise
Votre IP
prix metre carré


Partagez | 
 

 La maison thaïlandaise traditionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emmy
Boss
Boss
avatar

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: La maison thaïlandaise traditionnelle   Jeu 11 Juil - 9:01

La maison thaïlandaise traditionnelle

La forme fondamentale des maisons partout dans le Sud-est asiatique est une structure pignon - couverte construite sur des poteaux. Comme représenté sur des objets anciens, tels que tambours de bronze gravés déterrés au Vietnam et en Indonésie, cette forme date de la préhistoire de la région. La version Thaïlandaise de la maison est construite en bambous ou en bois non peint, souvent proche de l'eau. Elle utilise des murs préfabriqués qui sont montés sur pilotis, avec un espace polyvalent sous la plate-forme.

L'expression locale la plus raffinée d'une telle architecture a évolué au Siam central pendant la période prospère d'Ayutthaya. Une grande maison de ce type peut avoir jusqu'à trois bâtiments ou plus, groupés autour d'une terrasse qui fonctionne comme une pièce familiale et en plein air. Ce type d'habitation siamoise classique de la maison traditionnelle la plus commune combine avec grâce une excellente adaptation au climat et manière de vivre.

Les semblables structures ont évolué dans le nord, nord-est et sud de la Thaïlande. La version du nord est plus carrée et quelque peu plus massive que celle de sa cousine du centre. Les maisons du centre ont les murs légèrement inclinés vers le centre. Les maisons du Nord-est sont plus rustiques, tandis que les maisons du sud se caractérisent souvent par une influence Malaise avec des éléments tels que chantournement peint et des toits un peu en forme de chien assis provenant de l'architecture coloniale.

La plupart des Thaïlandais vivent encore de la terre, et de l'exportation des produits de la ferme. L'architecture spéciale qui convient à la culture du riz inclut des granges pour entreposer le grain qui sont aussi des refuges temporaires que les fermiers utilisent quand ils doivent travailler dans les champs loin du village. Ces structures sont si importantes que quelques fermiers consacrent plus d'attention à leur construction et esthétique que leur propre demeure. Ces granges, comme les maisons, sont construites sur pilotis, avec des toits et pignons. Une grange à riz peut aussi faire partie du groupe de maison avec des arbres autour du périmètre et autres petits abris pour le stockage ou le bétail. Les plantes sont cultivées en pots ou dans une partie du jardin pour l'usage culinaire ou l'embellissement du site.

Les avantages des maisons traditionnelles ont attiré un nombre croissant d'amateurs thais et même d'expatriés qui investissent plusieurs années d'effort et de grosses sommes d'argent pour les conserver et les restaurer. D'autres encore les construisent à plus grand frais à partir de rien, en commissionnant quelques spécialistes dans la construction traditionnelle.




Les maisons du centre

La maison en bois classique du centre de la Thaïlande se caractérise par une certaine élégance. Elle a un toit de forme galbée, concave avec le bord du pignon qui se termine en forme de serpent, et des murs trapézoïdaux.

L'adaptation de la maison aux fortes pluies et à la chaleur débute avec les fins poteaux sur lesquels la structure est construite. Ceci est impératif car les villages du centre thaïlandais sont principalement bâtis proches de rivières et canaux et donc soumis aux inondations pendant la saison des pluies qui dure de juin à octobre.

Quand la terre est sèche, les familles utilisent la partie abritée sous la maison qui est approximativement 2 m à 2.5 m de haut pour faire des travaux de l'artisanat, entreposer des outils, ou élever des poulets et des canards. La courbe du toit escarpée est mise en évidence par un bord courbé appelé bord de rive, ou 'PANLOM', place au bord du pignon pour protéger les tuiles et le toit de chaume du vent. Les finales en bas du pignon sont recourbées comme un crochet et aussi appelées 'NGA0'.
Les colonnes et les murs sont construits légèrement inclinés vers le centre pour augmenter la solidité. Les fenêtres sont grandes et larges pour optimiser la ventilation; leur structure est trapézoïdale comme le bâtiment et les murs.

Les menuisiers professionnels pré assemblent les murs de telle façon qu'ils puissent être utilisés dans n'importe quelle maison. Les pièces ouvertes sur la véranda couverte ont environ 2 m de large et donnent après une marche sur la terrasse.

Une famille modeste peut commencer avec un seul bâtiment et une terrasse, et utiliser un petit espace couvert sur le côté comme cuisine.

Quant la famille s'agrandit on va ajouter deux bâtiments à la fois ou cinq ; un nombre pair de bâtiments est considéré comme portant malheur.




Les maisons du nord

L'architecture des maisons locales du nord de la Thaïlande est connue sous le nom de «LANNA». Nom également du royaume localisé dans le nord du 13ème au 18ème siècle. plus grande et la plus fine des sortes de résidences classique maison de style «KALAE», nom de la décoration en V ou en X au sommet du pignon avant, qui symbolise les cornes du buffle d'eau.

La maison «KALAE», comme sa cousine du centre est construite sur base de panneaux préfabriqués, montés sur pilotis avec un espace au dessous à usages multiples. La maison typique est composée d'un double bâtiment rejointoyé au bord du toit par une gouttière avec des tuiles en bois plutôt qu'en céramique. Les murs extérieurs sont droits et non penchés vers l'intérieur de forme trapézoïdale, le toit est plat et non galbé comme dans la version du centre. Les fenêtres sont petites et placées uniquement sur les murs latéraux pour pouvoir mieux retenir la chaleur durant la saison froide, car la température peut descendre proche du zéro degré.

Il y a quatre différents types de maisons «KALAE» qui varie suivant les dimensions, jusqu'à inclure quatre bâtiments ainsi qu'une terrasse secondaire. D'autres types de maisons du nord sont plus petites et moins luxueuses que la maison «KALAE», mais partagent beaucoup des caractéristiques de base de cette dernière.

La partie la plus importante des maisons du nord est la terrasse et la véranda ou «TOEN», orientée au sud pour la chaleur.

C'est le centre des activités familiales, l'endroit de réception des invités et parfois aussi un endroit pour dormir.

La partie principale n'a qu'une pièce et sert de dortoir pour toute la famille.


Maison chiang mai



Les maisons du nord-est

Ce centre de migration tout proche du «Laos» qui a influencé l'architecture du nord-est Thaïlandais, est aussi appelé «ISAAN». Le Siam a pris le contrôle de la région au 18ème siècle et depuis le 19ème siècle a développé l'établissement d'immigrants Laotiens.

Aujourd'hui les Thaïs Laotiens sont plus nombreux que les Khmers et les autres ethnies minoritaires dans les 19 provinces Isaan. Il faut dire aussi que la région regroupe le 1/3 de la population Thaïe. La culture de la région est riche mais aussi fortement influencée par des crises économiques chroniques dues au climat sec, à la terre aride, et à une éducation rurale peu développée. Son architecture est simple et peu décorée par rapport au reste de la Thaïlande.

Les maisons du nord-est sont similaires à celles du centre. Elles sont bâties en bois, sur pilotis, mais les toits ont une pente plus douce car il y a moins de pluies et il fait froid durant la saison sèche. Les toits en tôles ondulées y sont plus fréquents que dans les autres régions.

Les murs sont perpendiculaires et non penchés et souvent en planches de bois simples plutôt que préfabriqués comme utilisé dans les autres régions. Les maisons sont construites groupées débutant avec un bâtiment principal auquel on ajoute un second avec le développement de la famille.




Les maisons du sud

Sur plusieurs styles de maisons dans les 14 provinces du sud, la plus caractéristique est certainement la maison Thaïe Musulmane. Ce type est surtout plus répandu dans les 4 provinces du sud profond ou la population est principalement Musulmane ou Malaise, à savoir Pattani, Satun, Yala et Narathiwat.

Les toits de ces maisons prennent une des trois formes suivantes :

- «hipped roof», connu sous le nom de «PANYA», ou «LIMA» sont populaires et influencés par la colonisation Anglaise ou Hollandaise qui s’est propagée de l’Indonésie ou de la péninsule Malaise.

- «hipped roof» au toit galbé appelés «BLANOR».

Le style Malais avec ses racines dans l’art Islamique est décoré de nombreuses pièces de bois sculpté, de grilles de ventilation, et de fins de panneaux galbés, souvent peints avec des couleurs différentes.

Les poteaux des maisons du sud appelés «TEEN SAO» sont placés sur le sol plutôt qu’enfoncés dedans. Cela protège contre les termites, les moisissures durant la saison des pluies, et permet un éventuel déplacement.


 
Les maisons sur l'eau

La tradition Thaïe aime les voyages en bateau, la pêche et l’eau en générale. Les thaïs aiment se baigner. La meilleure place pour vivre est donc sur l’eau ou sur un ponton. Ces maisons sont confortables et bien adaptées pour le commerce ainsi que les transports sur l’eau.

Une maison flottante ou «RUEN PAE», peut être construite comme une maison sur terre, avec un toit galbé, les bords de toit bas et panneaux de bois ou de bambou.

Les murs en face de l’eau sont généralement faits de bambous tressés ou tôles ondulées avec charnières, pouvant ainsi être ouverts plus facilement, la plupart du temps pour exposer des marchandises à vendre pour les bateaux qui passent. La maison peut être composée d’une deux ou trois parties, chacune pouvant atteindre 4 mètres sur 6. Les pièces sont utilisées alternativement comme cuisine, dortoir, atelier ou endroit de stockage pour les marchandises. Il n’y a pas de salle de bain, car les environs sont utilisés comme tel.

En dessous du support de la maison, il y avait souvent un ponton flottant fait de bois ou de bambou. Ceci permettait de s’adapter aux inondations et de déplacer la maison. Les poteaux qui soutenaient la maison traditionnelle sur pilotis permettent aussi de construire directement sur l’eau, les rivières, les lacs et ce avec de très légères adaptations. Elle s’appelle alors «BAAN RIM NAAM» ce qui veut dire la maison sur l’eau.

Parfois la maison était construite en partie sur terre et sur l’eau. Positionnée entièrement sur l’eau, elle était reliée à la terre par une passerelle. Dans tous les cas, l’entrée principale se trouve coté eau et est généralement couverte d’une véranda avec des escaliers menant directement à l’eau.



 
Les maisons de bambou

Les caractéristiques structurelles des maisons Thaïes en bambou sont pratiquement identiques a celles en bois. Un étage sur pilotis, des pignons galbés et des murs préfabriqués. Elles ont tendance à être plus petites avec un seul bâtiment plutôt que plusieurs groupés autour d’une terrasse.

Les habitations en bambou peuvent être considérées comme la forme première des habitations Thaïes. Forme utilisée par le peuple dans sa version originale et qui servit de base à la version en bois. Le système des panneaux préfabriqués par exemple, vient probablement des maisons en bambou, car les panneaux devaient être «tissés» complètement avant d’être posés. Cette technique de pré-assemblage s’adapte très bien aux panneaux en bois.

Les maisons de bambou sont toujours prisées parmi les familles à bas revenus, ainsi que pour un usage temporaire. Par exemple comme maison provisoire pour une nouvelle construction. Les maisons de bambou peuvent être construites par le propriétaire lui-même, car ne nécessitant pas l’intervention d’experts.

Une maison peut être construite entièrement en bambou, cependant d’autres matériaux sont quant même utilisés. Les piliers et les poutres peuvent être en bois pour plus de solidité et des plus grandes dimensions – murs tissés en feuilles de palme etc. Dans le langage du centre de la Thaïlande la structure est appelée «RUEN KHRUENG PHOOK» (maison assemblée avec des cordages). Cependant au nord elle est connue sous le nom de « RUEN MAI BUA ».

Dans le sud les maisons de bambou sont plus répandues parmi les pêcheurs. Celles des districts Musulmans sont particulièrement belles, avec leurs murs tressés et leurs dessins géométriques.


 
Les greniers à riz

Les maisons rurales ont en général un grenier à riz «YUNG KHAO» pour conserver et protéger du pillage la récolte. Le grenier est virtuellement la tirelire de la famille, puisque le riz est la plupart du temps engrangé avant d’être vendu. Un grand grenier est signe d’une ferme prospère. Une famille qui n’a pas de grenier ou stocke sa récolte dans la maison le fait car elle va l’utiliser pour sa consommation personnelle. La plupart du temps les greniers a riz sont rectangulaires et sur pilotis, parallèles a l’habitation, mais écartés suffisamment pour maximiser la ventilation et l’exposition au soleil afin que le grain soit bien sec.

Le toit plat et incliné est la norme et ils sont généralement en tôle ondulée ou en tuiles en argile séchée aujourd’hui, plutôt qu’en chaume jadis. Parfois la partie inférieure est fermée pour pouvoir y entreposer des outils.

Dans le nord, la grange est appelée «LONG KHAO», «YUNG KHAO» ou «YE KHAO», elle a quatre piliers massifs et des balcons sur les côtés faisant en sorte qu’elle apparaît comme suspendue en l’air. Le toit qui peut être avec fronton ou penché des deux côtés, est appelé «PANYA».

Les greniers du nord-est (ISAAN) ressemblent généralement aux maisons locales avec un toit en tôle ondulée et une petite terrasse a l’entrée pour y rassembler des outils. Au sud, la culture du riz est plus difficile et les récoltes sont généralement plus réduites et utilisées pour la consommation familiale et pas pour la vente. Pour ces raisons les maisons du sud ont un petit espace dans la maison même et pas de grenier à riz séparé. Quand il y a quand même un grenier séparé « RUEN KHAO », il est en général plus petit que dans les autres régions.



source : http://www.pattaya-location-beach-front.com/maison.php

Imaginez couchée sur hamac se balançant dans la brise d'un après-midi siamois. Tout en sirotant votre coucher du soleil, le soleil plonge orange et magnifique, rayonnant sur la terrasse en teck de votre maison. Vous vous sentez comme si vous étiez dans le ciel. Avec la chaleur du bois et le charme des toits de la flambée, les pignons et avant-toit, la maison de style thaï est un régal pour les yeux et l'âme.

Bien que l'une des demeures les plus romantiques du monde, la maison de style thaï effectivement développé comme une réponse concrète au climat de mousson de Thaïlande. La Thaïlande est chaud, ensoleillé et humide pour la plupart de l'année. Et les pluies de mousson balayer in dans Mai et ravager le pays jusqu'en Novembre. Donc, tout bâtiment doit être en mesure de résister à la fois le soleil implacable et d'arrimage des orages de la mousson.

La première chose qui vous frappe sur la maison traditionnelle thaïlandaise est le sens de l'espace et légèreté. Il est perché hauteur d'homme sur le sol et est formé de chambres disposées autour de larges terrasses. Et puis il ya la chaude lueur merveilleuse du bois de teck qui se sent si bon sous vos pieds nus. Tant la conception et le choix des matériaux ne sont pas seulement beau à vos yeux, mais également très fonctionnelle.

La maison est surélevée pour éviter d'être touché par les inondations pendant la saison des pluies. En outre, l'espace sous la maison une fois à condition de logement pour les animaux utilisés pour les travaux agricoles. Et non des moindres, l'élévation assuré la protection des animaux sauvages qui parcouraient autrefois la région.

Mais la véritable splendeur de la maison vient de son matériau de construction. Dans le passé beaucoup de Siam était boisée si le bois était abondant. Particulièrement apprécié pour la construction de maisons a été le teck doré fabuleux. De teinte brun doré, ce teck est facile à travailler et est riche en huiles naturelles qui le rendent résistant aux intempéries. Il est également résistant aux termites attaques et a une faible conductivité thermique. En raison de la déforestation, ce bois est désormais très cher.

La structure générale de la maison de style thaï est d'un pont ouvert large ou terrasse. Cette zone plate-forme de mai représentent 40 pour cent de la superficie totale de la maison. Cet arrangement permet la circulation de brises rafraîchissantes et offre un espace pour se détendre et manger. Les gens dorment ici pendant les nuits d'été chaud. Autour du périmètre sont les salons et les chambres. Le pont se trouve sur un niveau inférieur aux pièces d'habitation pour laisser l'eau s'écouler. L'avant-toit long de profondeur offrent une protection contre le soleil et la pluie. Les chambres ont des volets qui peuvent être rapidement ouvert pour laisser entrer la brise et tout aussi rapidement fermées pour empêcher la pluie.

Une autre caractéristique frappante de la maison thaïlandaise est le toit orné. Souvent, les dessins et modèles sont fondés sur certains motifs traditionnels. Par exemple, les extrémités de la courbe déflecteurs représentent Nagas ou les serpents célestes. Les éléments décoratifs de la maison traditionnelle thaïlandaise ont pratiques ainsi que la signification symbolique. Les toits escarpés permettent de pluie de s'écouler facilement et est titulaire d'air pour assurer une isolation contre la chaleur.

Dans le passé, les maisons thaïlandaises étaient traditionnellement construites le long des voies de transport et d'approvisionnement en eau. Un site parfait était au milieu de luxuriants vergers d'arbres fruitiers et de cocotiers, qui offrait de l'ombre. Les Thaïlandais a également construit ces maisons, sans clous. Elles ont été essentiellement préfabriqué et pourrait être démontés et déplacés n'importe où. La célèbre maison de Jim Thompson a en fait été amenés de l'intérieur du pays et assemblés à Bangkok.

_________________
sunny exigez le succès comme un droit, soyez ce que vous voulez être.
Revenir en haut Aller en bas
 
La maison thaïlandaise traditionnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Curcuma alismatifolia, la tulipe thaïlandaise!
» La police thaïlandaise sauve un millier de chiens de la casserole
» une petite thai .
» tulipe de thailande
» [Protaetia acuminata] Une autre petite Thaïlandaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ISSAN EN THAILANDE :: Thailande :: Histoires Siamoise :: généralité sur la Thaïlande !-
Sauter vers: